AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur THEM
Dédale ayant une forte communauté latino, asiatique et afro-américaine, n'hésitez pas à varier vos choix d'avatars !

Partagez | 
 

 le reflet d'une autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: le reflet d'une autre    Sam 4 Fév - 11:27



remi de avila
le monde à tes pieds, mais le genoux incrustés au sol
weheartit // peculiar soldat

remi de avila; de avila. l'accent roule, la langue claque contre le palais. les regards, curieux et inquisiteurs, apprécient observer les silhouettes suspicieuses qui viennent et partent de la maisonnée. les on-dit se forgent dans les murmures, souffles retenus quand les concernés passent à côté d'eux. rumeurs, fabulations et histoires brodées, exagérées, le patronyme fait frissonner autant qu'il fait jaser. remi. on a voulu les garçons, on a souhaité n'avoir que des hommes dans la famille, et là, l'avant dernière qui marque le début de la malédiction. prénom à consonance masculine, court et auquel on ne donne plus aucune surnom, surtout pas mimi, au risque de l'entendre grincer des dents. vingt deux ans; pétales fanées, tige cambrée. sa mère n'a de cesse de lui répéter que son teint, terne et morose ne devrait pas être peint sur son faciès de jeune adulte. mais mamá ne sait pas, mamá pense que remi ne dort que sous ses draps. l'homme; le seul et l'unique qui a ses yeux peut la combler, ou la détruire. malgré ces deux options, la seconde fut choisie. l'abandon, elle prétend avoir fait un trait sur le passé. mais là n'est qu'une comédie avec laquelle elle aveugle le reste du monde. pourtant, les marques, elles restent. physiques. mentales. elles sont là. lui rappelant chaque instant. les meilleurs, et les moins bons. doliprane; le coeur sur la main. sourire qui s'inscrit sur les lippes qui ne semblent jamais s'arrêter de bouger. elle parle, elle rit, la joie dans les mots qui se brisent à la nuit tombée. au levé du soleil, à l'aube d'une nouvelle journée, elle oublie les souvenirs des nuitées, s'oblige à avancer, à faire comme si de rien n'était. elle est la bienveillante, elle est de ceux qui viennent en aide au monde, aux perdus, aux défavorisés, aux têtus. elle désire montrer ce côté d'elle, enfouit celui qui lui fait honte. papa maman frère au cube, soeur puissance un; numéro un, numéro deux, numéro trois, numéro quatre, numéro cinq. remi, quatrième de la fratrie, l'avant dernière que l'on veut constamment choyer. si l'on oublie l'amertume d'un père qui n'a jamais vu l'utilité d'avoir une fille, on a une lignée, dévouée l'un à l'autre, à tous et chacun. ils offrent leur aide, mais tous se la rejettent. ego sur-dimensionné, ceux qui clament ne pas avoir besoin d'aide alors qu'ils chutent, qu'ils tombent et ne parviennent pas à attraper les cordes qui leur sont lancées. besoins; les billets déchirés, glissés dans un décolleté qui la met en valeur. peut-être même trop. les œillades en sa direction la font frémir, elle sait ce qui l'attend, elle a conscience du vice et de l'impureté qui glisse sur son épiderme. ses activités nocturnes lui permettent d'arrondir les fins de mois, rudes et étouffants pour celle qui, lors des journées, flânent dans les rues à aider les plus défavorisés. employée d'une boîte qui cherche à rendre le monde meilleur, on la croirait séraphin mais les lexies qu'elle déblatère à chaque confession changent la perception que l'on peut avoir d'elle. dabble avenue; seule avec ses peurs. seule avec ses craintes. la serrure défoncée. les propriétaires qui lui louent l'endroit doivent la réparer. elle attend. elle met, comme une routine incessante, une chaise pour bloquer l'entrée. ou pour la prévenir si les pieds foulent son parquet quand elle a rejoins morphée. célibataire; cœur pris, et ça la tue. elle veut se libérer de l'emprise. elle veut pouvoir échapper au regard qui, dans la nuit, la scrute encore alors qu'elle émerge, le souffle haletant. cauchemar ou réalité, elle ne sait pas. elle ne sait plus. ton avatar; camila mendes. la patriarche; inventé bb.
jane, peculiar soldat.BONJOUR; wesh les gros.  
AGE; un peu vieille, mais je me conserve.
PRÉSENCE; plutôt présente. ouais, c'est vague, mais vous me verrez souvent dans la liste des connectés.
COMMENT T'AS CONNU LE FORUM; bazbaz.
ANECDOTE; ma vie est inintéressante  si  




Dernière édition par Remi De Avila le Sam 4 Fév - 19:00, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le reflet d'une autre    Sam 4 Fév - 11:28



ton histoire
aux petits rêves, les grandes fabulations

Les talons s'ancrent dans les pavés. Les semelles s'y frottent, s'égratignent. Tailladées, abimées à l'image des cicatrices qui ornent certaines parcelles de son épiderme, elle croise les bras dans un soupir qu'elle ne retient pas. Elle marche dans les rues, quartiers délaissés. Elle les fréquente constamment, la journée. Elle est de ceux qui s'avancent avec détermination et ambition vers les plus malchanceux. Repas préparés par l'entreprise dans laquelle elle travaille et qui ressemble plus à une association. Bien qu'elle soit rémunérée. Une petite somme, juste histoire de dire. Rien de bien conséquent, de faramineux ou d'extravagant, parfois son gagne-pain va entre les paumes de ceux sur qui pluies et tempêtes s'abattent sans qu'ils ne puissent s'abriter. Les cheveux dansent, virevoltent sous la brise d'un soir qui termine sa veillée. Elle ne sait pas quelle heure il est. Seulement qu'elle a passé la majeure partie de sa nuit, ailleurs, et que c'est à pieds qu'elle doit rentrer. Remi, qu'elle entend à son oreille. Comme un murmure soudain, qui la fait frisonner. La chair de poule. Elle serre la mâchoire, n'ose se retourner. Elle le sait. Il n'y a personne, derrière elle, ni même directement à ses côtés. Remi. Voix rauque qui la fait vibrer. Elle se mord la lèvre inférieure, maltraite ses lippes qui subissent sa nervosité. Elle déglutit, avance et fait comme si de rien n'était. Dans la pénombre, des oiseaux de nuit qui déambulent dans un silence qui inquiète les non-habitués. Personne ne soutient les regards lancés, pupilles parfois dilatées, parfois trop fatiguées et qui semblent regarder au travers des choses. Un soupir, un énième, elle pousse la porte d'entrée d'un immeuble quelque peu délabré. Apnée. L'odeur de la pisse et d'autres senteurs qu'elle ne peut qualifier, un quotidien qui lui donne envie de vomir à chaque fois qu'elle doit traverser les couloirs et escaliers. Elle se souvient, de ces premières fois dans le quartier, où la crainte lui prenait la gorge. Désormais, pantin esquinté, elle se contente de rejoindre pas à pas son palier. Serrure défoncée, c'est avec le bout de son pied qu'elle dévoile l'embrasure avant de pénétrer dans son cocon. Rien de bien luxueux ni même que l'on peut envier. C'est simple, banal. Et Dieu sait qu'elle a été habituée aux luxes extravagants qui décorent même les plus petits détails de la résidence des De Avila.

En tendant le bras, elle attrape la chaise qui se trouve près d'elle et l'enfonce sous la poignée de la porte afin de bloquer l'entrée. Avec les moyens du bord. Elle pourrait remplacer la serrure. Mais les satanées propriétaires... Rapiats qui l'entubent, et elle se laisse faire. Par générosité, par naïveté. Parce que madame est atteinte d'une maladie. Que monsieur est rouillé, incapable de se déplacer. Alors elle, elle se dit que ça peut attendre. Tant pis. Elle sait se défendre. Exténuée, elle s'affale sur le matelas. Les paupières, lourdes, se ferment et l'emmènent dans un ailleurs. Un échappatoire. Parfois, quand Morphée la berce, ses lippes s'étirent dans un sourire. Elle rit, l'inconsciente. Elle parle même, parfois. Grincement. Chuintement. Ses sourcils se froncent et pourtant, elle ne se réveille pas. Elle sait que quelque chose ne va pas. Sensation étrange, un souffle chaud dans le creux de la nuque. Remi. Elle sursaute, le souffle haletant, saccadé. Entrecoupé. Le coeur bat la chamade, elle n'ose pas se redresser. Les yeux grands ouverts, les ombres se dessinent sur son plafond. Des choses bougent autour d'elle, délicatement mais d'une façon effrayante. Instinctivement, elle ferme ses paupières comme si cela pouvait réellement la protéger. Une poignée d'instants qui semble être une éternité, le bruissement l'interpelle. Il a refermé la porte d'entrée, il est reparti. Remi, elle se glisse en dehors de son lit et se place devant la fenêtre qui donne droit sur l'avenue. Là, une silhouette tournée dans sa direction, qui s'en va comme elle est arrivée. Silencieusement.



Dernière édition par Remi De Avila le Dim 5 Fév - 0:01, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Octavio Serafim
foule sentimentale
avatar

SES MESSAGES : 294
CREDITS : mischief insane pour l'avatar, hya pour les icons, solosand signature
LEGUME PREF : moules frites.
POLAROÏD :
LES THUNES : serafim, chauffeur de taxis, amant des poupées.
CLAN : serafim, proxénétisme et autres magouilles.
LES LOVES : marié à une grenade.

MessageSujet: Re: le reflet d'une autre    Sam 4 Fév - 11:29

CAMILA C'EST TELLEMENT L'AMOUR DE MA VIE alerte alerte alerte alerte alerte alerte
je comptais la prendre en dc, c'est pour te dire brah
du coup j'espère que ça me donne un accès vip pour avoir un lien ? boT
BIENVENUE SUR LE FORUM
j'ai trop hâte de te lire du coup paupiere

_________________

“avec l'alcool tu t'envoles quand t'es faible et les vautours le savent.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Ocean
le diable au corps
avatar

SES MESSAGES : 346
CREDITS : BB PAU, ANOBRAIN, FAUST.
LEGUME PREF : laisse-moi tirer une latte sur ce morceau de salade.
POLAROÏD :
LES THUNES : elle vend son corps pour un peu d'oseille.
CLAN : les serafim, même si elle dénoue sa langue aux monroe's.
LES LOVES : coeur en alerte, personne ne lui fera la peau. pas si elle fuit avant.

MessageSujet: Re: le reflet d'une autre    Sam 4 Fév - 11:31

MDR rien que ça veut déjà pécho
boT boT boT boT
BIENVENUE SUR THEM MA JOLIE
bon courage pour ta fiche et toussa
n'hésite pas si t'as besoin d'un coup de main fa fa fa
toc toc toc

_________________
“Quelle idée d' aimer une femme a l'humeur vengeresse ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le reflet d'une autre    Sam 4 Fév - 11:32

Octavio Serafim a écrit:
CAMILA C'EST TELLEMENT L'AMOUR DE MA VIE alerte alerte alerte alerte alerte alerte
je comptais la prendre en dc, c'est pour te dire brah
du coup j'espère que ça me donne un accès vip pour avoir un lien ? boT
BIENVENUE SUR LE FORUM
j'ai trop hâte de te lire du coup paupiere

C'EST QUE TOI T'ES DE TOUTE BEAUTÉ  toc fa
oops, désolée de te l'avoir pris pour le coup, t'inquiète pas, je t'ouvre les portes de mon petit cercle social et ouais, t'es vip :meh: *lui donne même un spacecake *
en tout cas merci pour l'accueil, je fais au plus vite ma fiche, tout ça brah

Blue Ocean a écrit:
MDR rien que ça veut déjà pécho
boT boT boT boT
BIENVENUE SUR THEM MA JOLIE
bon courage pour ta fiche et toussa
n'hésite pas si t'as besoin d'un coup de main fa fa fa
toc toc toc

noraj fa fa fa
je te remercie pour l'accueil, t'es beauté toi aussi d'ailleurs :meh:
Revenir en haut Aller en bas
Atlas Noor
☆ CHAMBRE OCÉAN
avatar

SES MESSAGES : 315
CREDITS : NEPT237/SOEURS D'ARMES/BENSOCLS
LEGUME PREF : LES CHOUX
POLAROÏD : j'aurais aimé être un enfant
LES THUNES : CA TE REGARDE PAS
CLAN : LES INCESTES // NIGHTS OWLS
LES LOVES : NOUR

MessageSujet: Re: le reflet d'une autre    Sam 4 Fév - 11:46

peculiar soldat ici ?????? OUALA J'AIME TROP CKE TU FAIS
bienvenue alerte

_________________

CITY OF STARS
solaires ☽ le baron perché se serait réfugié dans son arbre, alexandre le Bienheureux dans son lit. (thomas vinau)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le reflet d'une autre    Sam 4 Fév - 11:51

Atlas Noor a écrit:
peculiar soldat ici ?????? OUALA J'AIME TROP CKE TU FAIS
bienvenue alerte

OH MAIS C'EST TROP MIGNON, merci bien ré ré ré
merci pour l'accueil atlas toc
Revenir en haut Aller en bas
Octavio Serafim
foule sentimentale
avatar

SES MESSAGES : 294
CREDITS : mischief insane pour l'avatar, hya pour les icons, solosand signature
LEGUME PREF : moules frites.
POLAROÏD :
LES THUNES : serafim, chauffeur de taxis, amant des poupées.
CLAN : serafim, proxénétisme et autres magouilles.
LES LOVES : marié à une grenade.

MessageSujet: Re: le reflet d'une autre    Sam 4 Fév - 12:00

OH MAIS T'ES DU COTÉ DES SERAFIMS boT boT boT

_________________

“avec l'alcool tu t'envoles quand t'es faible et les vautours le savent.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le reflet d'une autre    Sam 4 Fév - 12:02

Octavio Serafim a écrit:
OH MAIS T'ES DU COTÉ DES SERAFIMS  boT boT boT

bah ouais c'est les meilleurs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le reflet d'une autre    Sam 4 Fév - 12:12

okéokéoékoékéoék peculiarsoldatokokéokéoékoékéoékéo /me défaille

j'aime trop tes ava (je crois que ça se voit ahem) et tes icones et ton style et geiuosdfjkngeskdjfngdf

BIENVENUE beu beu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le reflet d'une autre    Sam 4 Fév - 13:03

Nemo Deyn a écrit:
okéokéoékoékéoék peculiarsoldatokokéokéoékoékéoékéo /me défaille

j'aime trop tes ava (je crois que ça se voit ahem) et tes icones et ton style et geiuosdfjkngeskdjfngdf

BIENVENUE beu beu

LA MAGNIFIQUE NATHALIE, i'm shook toc fa :meh:
merci pour l'accueil et les compliments, ça me touche alerte
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le reflet d'une autre    Sam 4 Fév - 16:59

y a trop de perfection par ici, ça m'aveugle :heart:
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le reflet d'une autre    Sam 4 Fév - 18:57

Eve Mardsen a écrit:
y a trop de perfection par ici, ça m'aveugle :heart:
bienvenue

aw, trop gentil tout ça
je te remercie
Revenir en haut Aller en bas
Aya Wolff
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 26
CREDITS : MADAME DAME
POLAROÏD :

MessageSujet: Re: le reflet d'une autre    Dim 5 Fév - 1:20

CONGRATULATIONS
mrs harley viens t'apporter ses félicitations

(ton histoire est super touchante, la pauvre remi, elle mérite tout plein d'amour ) salut, toi, jeune personne en devenir, tu as été validé par la douce et heureuse mrs harley, qui est juste le compte fonda du forum, mais aussi une femme riche et distinguée, et qui va te permettre de poursuivre cette aventure magnifique sur them, avec ton personnage de folie. alors, d'abord, je souhaite te rappeler que les demandes de liens se font par mp, et qu'aussi, tu devras sans doute poster un répertoire de ton personnage, que je puisse savoir ce qui t'arrive. peut-être, aussi, as-tu besoin d'un visage ? tu peux aller visiter cette partie et créer autant de filous que tu veux. ensuite, n'oublie pas d'aller dans notre partie, oui, parce que tu as été validé par MOI et donc, tu as un accès spécial à quelques trucs... j'espère que ça va te plaire, j'y ait mis tout mon être ! et puis, pour s'amuser avec les autres membres, prends ta pause et déchaîne toi ! sur ce, je te souhaites la bienvenue parmi nous !

_________________
participe à la rédaction de ton journal préféré !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le reflet d'une autre    Dim 5 Fév - 11:34

aw, merci beaucoup pour les compliments ainsi que la validation ! je vais de ce pas faire tout ce qui est administratif aussi, je viens de voir que je peux pas accéder à la partie cachée en tout cas, merci encore pour la validation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le reflet d'une autre    

Revenir en haut Aller en bas
 
le reflet d'une autre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui roule avec un melange autre que du gasoil
» poisson rouge et autre carpe toï
» kit jupe de gt 90 et autre piece
» Ballon ou autre engin
» Un bras plus gros que l'autre ! 2cm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T H E M :: paperplanes :: archives :: fiches-
Sauter vers: