AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur THEM
Dédale ayant une forte communauté latino, asiatique et afro-américaine, n'hésitez pas à varier vos choix d'avatars !

Partagez | 
 

 (noir désir)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bebe Coelho
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 9
CREDITS : FAUST
POLAROÏD :
LES THUNES : VENDEUSE DE CHARME POUR SURVIVRE
CLAN : LES YEUX ET LES OREILLES DES MONROES, LE CORPS DES SERAFIM
LES LOVES : SES BAISERS ET SES COUPS SUR SA PEAU

MessageSujet: (noir désir)   Sam 4 Fév - 16:31



bebe coelho
noir désir
tumblr

selene "bebe" coelho; coelho, ce nom inscrit sur ton acte de naissance. un nom qui t'es pourtant totalement inconnu. tu n'en connais pas l'existence. ou peut-être que si mais tu ne t'en souviens plus, tout simplement. parce que tu ne te souviens même plus du visage de tes parents. selene, un prénom qui t'es tout aussi inconnu. tu ne te souviens même plus de la dernière fois où on t'a appelée comme ça. était-ce encore à l'orphelinat? ou une de ces familles d'accueil? tu ne sais plus. de toute façon, ici, personne ne te connait sous ce prénom. et puis, tu ne réagirais pas non plus si quelqu'un t'appelait ainsi. selene coelho est une inconnue à tes yeux. dix-huit cauchemars; un chiffre, une date sur ton acte de naissance. dix-huit coups marqué sur ton visage. dix-huit coup qui ont brisé ton coeur. dix-huit années en enfer écris ton addiction; ivresse des coups. de la cigarette. de ces bonbons colorés. juste pour oublier. pour fermer les yeux. dépendance pour vivre. pilule, monroe's; tu vis pour elles, ta nouvelle famille. tu meurs pour elles, tes déesses. et puis y'a eux, ceux qui utilisent ton corps comme une poupée de chiffon. les serafim. la haine. alors, tu les guettes. le corps des serafim. les yeux et les oreilles des monroes seule; âme en peine. fantôme vagabond. vendeuse de charme; ton corps pour des petites pièces. tes danses pour oublier. quelque part, dabble; quatre murs infectés, un matelas sur le sol, une douche délabrée. la main au cœur; ses baisers et ses coups qui laissent des marques indélébiles sur ton corps

quelques informations
lost soul

❝ 10 JUIN 2003, SAN FRANCISCO ⊹ tu te tenais debout à côté des autres enfants. mais toi, tu ne l'écoutais pas. tes yeux, ils étaient fixés sur tes chaussures . puis, soudain, tu sentis une douleur aigüe. un gémissement. une autre douleur. son regard colérique. tu l'entendais pas. tu les voyais eux. ceux qui venaient t'apparaître devant tes yeux. ta nouvelle vie.

❝ 21 AVRIL 2010, SAN FRANCISCO ⊹ t'étais couchée dans ce lit, les yeux grands ouverts, les yeux dans le vague. ces bips incessants qui résonnaient dans ta tête. le docteur qui parlait mais que t'entendais pas. tu savais. maudite, tu l'étais. t'avais déjà tué ta mère en voyant le jour. puis ton père parce que t'avais survécu et pas elle. puis eux. t'aurais jamais dû naître. tu méritais pas. maudite.

❝ 9 MAI 2010, CHICAGO ⊹ nouvelle chambre. trope petite pour pouvoir y vivre. un regard. t'entendais rien. et la gifle. énième coup. tu ne réagissais même plus. et puis lui, qui est venu dans ta chambre te consoler. première source de chaleur. première lueur d'espoir.

❝ 12 SEPTEMBRE 2013, CHICAGO ⊹ t'avais besoin de rien. juste de lui. ton oxygène. ta vie. ses baisers, son parfum. tu lui avais tout donné. et lui, il t'avait brisé. tu t'es donnée trop vite. tu as aimé trop fort. et la chute fut brutale.

❝ 1ER DÉCEMBRE 2016, DEDALE ⊹ douleur. colère. pleurs. tu criais. tu pleurais. tu balançais tes poings dans tous les sens. le corps en feu. le corps en sang. ton seul espoir, il avait disparu. elle était partie. ils l'avaient tuées. pure haine. la seule qui te comprenait. celle que tu avais appelé soeur. amie. plus rien, juste une dépouille dans cette ruelle. trop de souffrance. t'en pouvais plus. tu voulais les tuer. et puis, mourir.

❝ HIER, DEDALE ⊹ tu te laissais faire, une énième fois. tu te perdais dans ces caresses. ces mains inconnues qui parcouraient ton corps, tes formes. ta vue brouillée, ton intérieur en feu. tes lèvres étaient comme de l'eau rafraichissante. l'espace d'un moment, tu oubliais ta misérable existence. t'avais besoin de rien, juste d'oublier pour pouvoir vivre. insouciante. et puis, tu as fu


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(noir désir)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Claquement +fumée noir mais pas a tout regime...
» Peindre des jantes en noir sois même!
» info passage ceinture noir
» Noir de belgique
» vends 996 turbo noir mat 46000e

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T H E M :: traces de vie :: sur la lancée :: les instantanés-
Sauter vers: