AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur THEM
Dédale ayant une forte communauté latino, asiatique et afro-américaine, n'hésitez pas à varier vos choix d'avatars !

Partagez | 
 

 Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cahal Donnelly
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 5
CREDITS : Bareilles
LEGUME PREF : Whisky, irlandais de préférence
POLAROÏD :
CLAN : Clan Donnelly. Clan de Dieu... d'ailleurs si les Sarafim pouvaient dégager de MON église, je leur en serais reconnaissant !

MessageSujet: Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy    Sam 4 Fév - 23:31



Cahal Donnelly
Stars, hide your fires; let not light see my black and deep desires


img // quote

écris ton prénom, ton nom; Cahal Finan Donnelly, c'est irlandais... très irlandais, mes parents sont des patriotes qui s'assument écris ton age; 34 ans, je suis né un 14 Novembre à Dun Chaoin, Irlande écris ton addiction; une addiction ? Le sexe. L'alcool, irlandais oblige, mes parents m'ont nourris à la Guinness et au whisky. écris ton groupe; Doliprane, de part ma vocation j'aime voir le bon côté des choses papa maman frère(s) soeur (s) (supprime ce qui est inutile); Famille nombreuse. TRES nombreuse, trois frères, et sept soeurs, tous élevé dans la foi de la religion chrétienne. besoins; Prêtre catholique, braqueur amateur et joueur d'échecs à ses heures perdues une pièce à vivre; Dans un F4 avec un deux de ses frères qui l'ont suivis à Dédale la main au cœur; Je suis marié à mes convictions; célibataire. Mais la famille tient une place primordiale dans ma vie ton avatar; James McAvoy. la patriarche; Elle vient de mon imagination un peu trop fertile ah ah !

ton histoire
Si tu parles à Dieu, c'est que tu es croyant, s'il te répond... c'est que tu es schizo

Cahal est le cadet des frères Donnelly. Il fils de Sineid et Angus Donnelly, des aubergistes, il grandit dans les plaines et la campagne irlandaise, entouré de ses frères, sœurs, oncles, tantes, cousins, cousines. • Il déteste les anglais ! A l’âge de 15 ans, avec son cousin Ira, il a pissé sur le drapeau anglais de son lycée... et il a été exclu deux semaines. Il a jamais fini sa scolarité et n’a jamais été diplômé. • Sans être autant chauvin que Bowen, Cahal a une passion et un amour incommensurable pour son pays : il mange Irlande, il boit Irlande, il tabasse Irlande et il baise Irlande ! Pour lui le whisky irlandais est le meilleur alcool du monde, celui qui dira le contraire risque de devoir y répondre par les poings. • Grand admirateur de Napoléon, Cahal est un fin stratège et un tacticien qui a une passion un peu étrange pour les échecs. Il est arrivé premier à un concours national d’échecs quand il avait 14 ans. Sa pièce préférée est le Fou • Bisexuel, il a eu sa première expérience avec un homme à 18 ans. Il est sorti avec un de ses amis d’enfance, Ambrose O’Connor, avant de le quitter un an plus tard en découvrant que ce dernier était membre de l’IRA. •  Il est hypermnésique, ce qui signifie que sa mémoire retient absolument chaque détails de ce qu’il peut observer. Même si ce n’est pas intéressant, il le retiendra. Cela lui engendre souvent des migraines violentes qui le clouent sur place. • Il a bossé une année à l’auberge familiale avec son père et son oncle avant de se décider de partir à Dublin, ou il travaille dans un pub pendant un an... Cahal a 18 ans, et il rejoint un groupe de braqueur amateur s’attaquant d’abord à des magasins sans grande importance. Devenant accro à l’adrénaline et ayant embarquer un de ses frères dans la combine, il prévoit de braquer la Bank of England. Il passe à l’acte à 19 ans, malheureusement, un de ses amis prit dans un échange de tir avec la police perdra la vie. • En bon irlandais, la baston est une seconde nature chez Cahal. Après Bowen, il est celui qui se bat le plus souvent. Cahal est un parfait punching ball, avec son physique mince mais sec, il encaisse les coups sans rechigner mais c’est seulement pour mieux rendre par la suite  • Le décès d’un de ses meilleurs amis lors du braquage de la Bank of England marque profondément Cahal qui décide de faire pénitence en entrant dans les ordres. Croyant, même s’il se permet quelques digressions, Cahal est un prêtre ayant une vision bien à lui de la religion.  • A 27 ans, Cahal obtient son ordination et est enregistré sur le registre des Prêtres Catholiques d’Irlande. On lui confie alors une petite chapelle tout près de banlieues sociales de Dublin. • Après sept années de services à la chapelle, l’évêque de Dublin –qui est devenu un ami- lui déclare qu’il est muté à Dédale, une ville perdue des USA. L’ancien prêtre est parti en retraite et aucun ne s’est porté volontaire pour le remplacer, la réputation de la ville donnant très peu envie. Connaissant les aptitudes très peu « pieuses » du Père Donnelly, l’Eglise espère que Cahal sera mieux à même de s’intégrer et de comprendre les besoins de la population locale.

***

23 Mai 1998 - Dun Chaoin, Irlande


Le soleil se couchait à l’est et Cahal tira nonchalamment sur son mégot, donc la cendre était emportée par le vent qui soufflait toujours avec violence sur les plaines verdoyantes irlandaises. Allongé sur le capot de la veille Ford de ses parents, il profita du silence tout relatif que lui offrait cette nature jamais réellement domptée.

Vivre dans une auberge familiale entourée de ses frères, soeurs, cousins et cousines ne laissait guère le temps à l’introspection. A vrai dire, Cahal exécrait ces moments où il se retrouvait seul face à l’image que lui renvoyait une réalité bien trop crue. Il chérissait les disputes -surtout quand il en était l’instigateur- les cris, les hurlements, les rires, le bruit assourdissant des poings qui rencontraient la chair avec violence. Il aimait sa famille et sa chaleur réconfortante dont il puisait l’énergie et la vitalité, telle la sangsue qu’il était.

« DONNELLY ! »

Le hurlement tonitruant lui parvint difficilement à travers le vent qui sifflait à ses oreilles. Cahal arqua un sourcil tout en se redressant sur les coudes, lançant une œillade par dessus son épaule.

Le coup de feu résonna si brusquement qu’il en resta coi. Juste une seconde. Avant que la silhouette de Bowen à moitié vêtu n’apparaisse dans la cour de la ferme des Murphy, sautant par dessus la barrière des chevaux, suivit de près par un Rick Murphy furieux et armé d’un fusil.

« Sale vermine de Donnelly ! Hurla le fermier en armant à nouveau son fusil. »

Le second résonna encore plus fort dans les plaines et Cahal sauta du capot pour se précipiter dans la voiture. Il démarra au quart de tour et fit une marche arrière, manquant de déraper sur le petit chemin de pierre, fonçant à toute allure de l’autre côté de la prairie afin d’intercepter son frère.

Et ainsi lui sauver la vie. Eventuellement.

Le mégot coincé aux coins des lèvres, il manœuvra comme il le put avant de couper à route à Bowen. Celui ci ouvrit la portière et se jeta littéralement sur le siège passager.

« Démarre ! S’exclama t-il le souffle court, tandis qu’un troisième coup de feu résonna juste au dessus d’eux. »

Cahal remarqua que Bowen n’était vêtu que de son t-shirt, la queue à l’air et tout sous vêtement oublié chez les Murphy. Il lui lança un regard profondément moqueur que son cousin ignora.

« C’est pas l’moment Cahal ! Hurla t-il. Murphy va me découper en deux et accrocher ma tête sur sa putain de cheminée ! DEMARRE !
- J’espère que sa femme était un bon coup, maugréa Cahal jetant sa clope par la fenêtre. La prochaine fois tu demanderas à Neil de surveiller ton cul ! »

Il redémarra et se figea quand Rick Murphy déboucha des fourrées, le regard enragé, le fusil dardé dans leur direction.

« Il est malade ce mec ! S’exclama Bowen. BOUGE CAHAL !
- ME GUEULE PAS DESSUS !
- Oh, désolé, lança Bowen comme si de rien n’était. Je ne voudrais pas te presser surtout, c’est pas comme si on nous menaç... »

La fin de sa phrase fut couper par un énième coup de feu. La balle explosa le pare brise, passant entre les deux Donnelly pour s’enfoncer dans la plage arrière. Ils échangèrent un regard interdit avant que Cahal ne fasse une marche arrière, il braqua et appuya sur l’accélérateur comme s’il avait le Diable aux trousses.

Il était définitivement trop jeune pour mourir à 20 ans. Même pour couvrir les baises de son frère. Ils demeurèrent silencieux quelques longues minutes, se permettant de respirer désormais que le danger était loin derrière eux.

« Oh putain, grommela soudainement Bowen alors qu’il constatait les dégâts. J’ai bousillé la bagnole, Pa’ va me tuer. Et c’était même pas un bon coup la Murphy quoi ! »

La mine dépité de son frère fit éclater de rire Cahal. Rire que Bowen finit par rejoindre quelques secondes plus tard. Tout deux riant à gorge déployé sur une route cabossée au fin fond de l’Irlande.


12 Novembre 2016 - Dublin


« Pardonnez moi, mon Père, parce que j’ai péché. »

Un frisson le parcourut, sensuellement, sensiblement. Perversement. Son souffle se saccada à mesure que les battements de son coeur se substituait au rythme des tambours obscènes d’une peau claquant contre une autre.

Clac-clac-clac-clac... CLAC !

Une musique millénaire dont Cahal ne se lasserait jamais. Douce mélodie qui ne faisait que croître le désir, le plaisir, le délire d’un pauvre mortel soumis à ses perversions. Un rire lui échappa malgré lui, rejetant la tête en arrière, accélérant ses coups de reins, plongeant dans cette chaleur qui l’entourait délicieusement, recherchant cette unité, ce bonheur interdit dont l’Homme ne faisait qu’effleurer de ses doigts décharnés. Elle s’offrait à lui, sciemment, consciencieusement et il n’était qu’un homme parmi tant d’autres.

« Le péché n’est rien dans un monde soumis aux plus sombres instincts de l’Homme. »

Ce n’était qu’un murmure, perdu au milieu des gémissements jouissifs et autres soupirs narcotiques qui se répercutaient en échos contre les parois trop froides de la Chapelle St.Patrick. La jeune femme, désormais parfaites marionnettes entre ses mains expertes, se pliait sensuellement à chaque pressions trop appuyées, son corps se cambrant contre le sien en une invitation silencieuse. Implicite.

Illicite.

Sa poupée de porcelaine, dont il ne se souvenait déjà plus du prénom, poussa un cri qu’il étouffa de ses lèvres insatiables alors que ses doigts partaient à la découverte de cette silhouette toute en courbe, effleurant les vallées tentatrices dont les pointes le narguèrent ouvertement.

« N’aie crainte, ma fille, chuchota t-il en se redressant sensiblement, passant une main dominante contre son cou gracile. Les voix du Seigneur sont impénétrables. »

Et il argumenta sa citation d’un coup de rein plus violent, son regard se délectant du plaisir sur le visage de sa damnation. Déjà il ne ressentait plus ce froid glacial de novembre, son corps tout embrassé par les flammes de son Enfer personnel, de son plaisir non-coupable, de sa perversité tout assumée. Elle explosa avant lui, se laissant aller dans un cri final et implacable, ses cuisses autour de sa taille tremblèrent d’une preuve fautive aux yeux de la morale bien pensante.

Un sourire s’esquissa sur ses lèvres avant que la jouissance ne le saisisse à son tour. Brusquement. Brutalement. Le souffle haletant, les paupières fermées, Cahal se perdit quelques secondes dans sa béatitude interdite.

Juste quelques secondes. Avant qu’il n’ouvre lentement les yeux, son regard croisant le visage d’un Christ figé de douleur sur sa Croix. Epinglé. Comme Cahal à cet instant, qui épinglait cette énième âme sur son autel de dépravation.

« Me regarde pas comme ça, dit-il dans un rire incrédule, essoufflé et amusé. J’te laisse mater, espèce de pervers.»

Le reste n’était qu’un échange de sourires complices alors que tout deux s’habillaient rapidement et que Cahal délivrait son ouaille qui sortie de l’Eglise d’un pas vif. Passant une main dans les cheveux, il sortit une cigarette de la poche de sa veste tandis qu’il se dirigeait vers son presbytère où…

« Bonsoir mon fils. »

La cigarette suspendue entre les lèvres, Cahal esquissa un sourire.

« Monseigneur Anderson, salua t-il pieusement d’un hochement de tête en refermant la porte du bureau derrière lui. Je ne m’attendais pas à vous voir… ici. Et encore moins à cette heure. »

Il lança une œillade par-dessus son épaule en direction de l’horloge à bascule. Son tic tac incessant avait de quoi donné la migraine.

« Il n’y a pas d’heure pour rendre visite à un ami. Si ?
Cahal hocha la tête.
- Non. Evidemment que non. »

Lentement il prit place sur la chaise en face de son bureau, allumant sa cigarette et en proposant même une à l’evêque qui l’accepta sans rechigner.

« Plus sérieusement, reprit-il en soufflant une volute de fumée. Il se passe quoi ? Ta présence est jamais anodine.
L’evêque Michael Anderson haussa les épaules avant de sortir une enveloppe et de la glissée dans sa direction.
- Je viens de recevoir des instructions. Ca vient directement des grandes pontes. »

Intrigué, Cahal l’ouvrit, la parcourant rapidement du regard.

« Attends… Je suis muté ? C’est une blague ?
- Je crains que non.
- C’est ou ça, Dédale au juste ? »

Anderson tira tranquillement sur sa cigarette.

« Etats-Unis…
- Et il n’y a personnes pour y aller à ma place ?
- Ecoute je ne décide rien, je ne fais que suivre les instructions. Je sais c’est loin. Je sais tu préfères rester en Irlande…
- J’ai toute ma famille ici.
- Et je sais, continua l’evêque sans faiblir. Que ça ne t’arrange pas. Crois moi si on t’a choisis c’est pas pour rien… Tu travailleras avec le Père Judas… »

Cahal eut un ricanement incrédule.

« Le père Judas donc… Il est en fin de formation pour obtenir son ordination, tu l’aideras à apprendre les ficelles du métier. Prends ça un peu comme un challenge personnel. »

Un silence.

« J’ai pas vraiment le choix, n’est ce pas ? »

Un sourire compréhensif.

« Je crains que non. »

Cahal esquissa une grimace : ô joie !




Bareilles.BONJOUR; faut être poli et nous saluer.
AGE; Je suis... vieille putain xD
PRÉSENCE; souvent, un peu tout les jours
COMMENT T'AS CONNU LE FORUM; on m'a donné le lien o/
ANECDOTE; café-addict... mais je fais une cure, promis !




Dernière édition par Cahal Donnelly le Dim 5 Fév - 20:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Ocean
le diable au corps
avatar

SES MESSAGES : 346
CREDITS : BB PAU, ANOBRAIN, FAUST.
LEGUME PREF : laisse-moi tirer une latte sur ce morceau de salade.
POLAROÏD :
LES THUNES : elle vend son corps pour un peu d'oseille.
CLAN : les serafim, même si elle dénoue sa langue aux monroe's.
LES LOVES : coeur en alerte, personne ne lui fera la peau. pas si elle fuit avant.

MessageSujet: Re: Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy    Sam 4 Fév - 23:41


welcome sur le fo
et bon courage pour ta fiche

_________________
“Quelle idée d' aimer une femme a l'humeur vengeresse ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy    Dim 5 Fév - 0:35

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Octavio Serafim
foule sentimentale
avatar

SES MESSAGES : 294
CREDITS : mischief insane pour l'avatar, hya pour les icons, solosand signature
LEGUME PREF : moules frites.
POLAROÏD :
LES THUNES : serafim, chauffeur de taxis, amant des poupées.
CLAN : serafim, proxénétisme et autres magouilles.
LES LOVES : marié à une grenade.

MessageSujet: Re: Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy    Dim 5 Fév - 0:42

comme je te l'ai dit par mp, ton idée de personnage déchire vraiment mi
puis avec james, combo parfait alerte
bienvenue sur le forum ! j'ai hâte de te lire brah

_________________

“avec l'alcool tu t'envoles quand t'es faible et les vautours le savent.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy    Dim 5 Fév - 0:47

james mcavoy me fait saigner du nez :extralove:
bienvenue parmi nous, hâte de lire la fichette que tu nous concoctes :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Ash Mavis
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 110
CREDITS : MES MAINS. (AV) EXORDIUM. (SIGN)
LEGUME PREF : LES RAVIOLIS.
POLAROÏD :
LES THUNES : EN DESSOUS DU SEUIL DE PAUVRETÉ. MAIS RIEN A BRANLER. PARCE QUE C'EST LUI QUI PAIE.
CLAN : CELUI DE SON FRANGIN.
LES LOVES : LE CŒUR QUI BAT TROP VITE, QUAND LES MAINS DE SON FRÈRE S'APPROCHENT DE TROP PRES. POUR FRAPPER OU CARESSER. EMBRASER.

MessageSujet: Re: Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy    Dim 5 Fév - 3:11

bienvenue sur le fo,
t'es canon un peu
courage avec ta fiche kuku

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas Noor
☆ CHAMBRE OCÉAN
avatar

SES MESSAGES : 315
CREDITS : NEPT237/SOEURS D'ARMES/BENSOCLS
LEGUME PREF : LES CHOUX
POLAROÏD : j'aurais aimé être un enfant
LES THUNES : CA TE REGARDE PAS
CLAN : LES INCESTES // NIGHTS OWLS
LES LOVES : NOUR

MessageSujet: Re: Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy    Dim 5 Fév - 9:18

trop beau.
j'adore je suis fan
bienvenue parmi nous J'AI TROP HATE DE LIRE

_________________

CITY OF STARS
solaires ☽ le baron perché se serait réfugié dans son arbre, alexandre le Bienheureux dans son lit. (thomas vinau)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inaya Nkomo
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 56
CREDITS : ante mortem (vava)
POLAROÏD :
LES THUNES : garde la gosse d'eve.
CLAN : pas l'temps pour un clan.
LES LOVES : célibataire, trop choquée pour aimer.

MessageSujet: Re: Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy    Dim 5 Fév - 9:46

ce bg
bienvenue, amuse-toi bien

_________________
flawless.

Stuck in the simulation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simo Zhivko
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 93
CREDITS : mélopée
CLAN : SERAFIM

MessageSujet: Re: Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy    Dim 5 Fév - 12:27

j'adore le prénom!!!
bienvenue bel être fa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonina Serafim
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 56
CREDITS : (av: endlesslove)
LEGUME PREF : la banane d'octavio. (ou, le radis, si tu préfères)
POLAROÏD :
LES THUNES : femme à mômes, peintre, conseillère de prostiputes.
CLAN : serafim.
LES LOVES : la bague au doigt, la corde au cou. tu aspires à d'autres courbes sans jamais y parvenir.

MessageSujet: Re: Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy    Dim 5 Fév - 15:25

MCAVOY, MCAVOY, MCAVOY toc toc toc
j'veux un lien fa
bienvenue parmi nous :heart:

_________________
A little unsteady.
If you love me, don't let go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Donnely
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 65
CREDITS : Nial art
LEGUME PREF : L'herbe
LES THUNES : Crésus dans sa tête
CLAN : Donnelly
LES LOVES : Tout le monde, surtout toi là-bas, tu es joli.

MessageSujet: Re: Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy    Dim 5 Fév - 16:33

C'est mon frère à moi ! 8)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcel Quignard
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 46
CREDITS : ouloubidu.
LEGUME PREF : je suis allergique dsl
POLAROÏD : C QUOI CA ????
LES THUNES : salut je suis barman
CLAN : j'ai pas de clan
LES LOVES : je suis seul je me suis inscrit sur tinder

MessageSujet: Re: Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy    Dim 5 Fév - 17:37

coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cahal Donnelly
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 5
CREDITS : Bareilles
LEGUME PREF : Whisky, irlandais de préférence
POLAROÏD :
CLAN : Clan Donnelly. Clan de Dieu... d'ailleurs si les Sarafim pouvaient dégager de MON église, je leur en serais reconnaissant !

MessageSujet: Re: Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy    Dim 5 Fév - 20:57

Merci beaucoup pour votre accueil Elle fait réellement plaisir, hâte de pouvoir rp avec vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mrs Reyes
allô oxo ici la terre
avatar

SES MESSAGES : 180
CREDITS : ODISTOLE
LEGUME PREF : mon chéri
POLAROÏD :
LES THUNES : ras les poches
CLAN : comment osez-vous ?
LES LOVES : pscht.

MessageSujet: Re: Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy    Dim 5 Fév - 22:12

CONGRATULATIONS
mrs reyes viens t'apporter ses félicitations

(superbe fiche ! heart je l'aime trop ce cahal, il va bien s'entendre avec père judas haha toc toc toc amuse-toi bien sur le forum roi ) salut, toi, jeune personne en devenir, tu as été validé par la douce et heureuse mrs harley, qui est juste le compte fonda du forum, mais aussi une femme riche et distinguée, et qui va te permettre de poursuivre cette aventure magnifique sur them, avec ton personnage de folie. alors, d'abord, je souhaite te rappeler que les demandes de liens se font par mp, et qu'aussi, tu devras sans doute poster un répertoire de ton personnage, que je puisse savoir ce qui t'arrive. peut-être, aussi, as-tu besoin d'un visage ? tu peux aller visiter cette partie et créer autant de filous que tu veux. ensuite, n'oublie pas d'aller dans notre partie, oui, parce que tu as été validé par MOI et donc, tu as un accès spécial à quelques trucs... j'espère que ça va te plaire, j'y ait mis tout mon être ! et puis, pour s'amuser avec les autres membres, prends ta pause et déchaîne toi ! sur ce, je te souhaites la bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy    

Revenir en haut Aller en bas
 
Forgive me Father, I'm a very bad, bad boy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Améliorer le galop
» Une belle paire de...
» une bestiolle dont on va entendre parler
» Maxou94's Father | Mégane RS R26 F1 Team | RP
» DIVERS: musique du Crazy Horse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T H E M :: traces de vie :: corporels :: dédale humain-
Sauter vers: