AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur THEM
Dédale ayant une forte communauté latino, asiatique et afro-américaine, n'hésitez pas à varier vos choix d'avatars !

Partagez | 
 

 il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louve Hopps
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 14
CREDITS : smoaks
POLAROÏD :
CLAN : serafim

MessageSujet: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 5 Fév - 13:42



LOUVE HOPPS
if you'd have been there if you'd have seen it
i betcha you would have done the same

écris ton prénom, ton nom Tatiana Chostakovich, si l'on remontait le temps. De ce temps où les flocons s'entremêlaient d'une violence qui vous balayait l'écharpe, alors que tes bottines en cuir s'enfonçaient sur une neige crasseuse. En un coup de vent, St-Petersbourg est effacée. Sur les lèvres, sous la peau en feu, dans la couette chaude, sur les trottoirs tristes, tu t'inscris, Louve.   écris ton age vingt-quatre ans. une jeunesse qui a un prix. écris ton addiction un corps chaud contre le tien. de la thune pour un peu de tendresse, t'as que ça à donner, plus que ça à quoi t'accrocher écris ton groupe au bas de la hiérarchie pétée, dans les serafim, ouvre tes cuisses et ferme ta gueule papa, maman, frères, soeurs quand ils étaient réunis à table et que la poêle tiède ne contenait pas assez pour trois assiettes, ils savaient que leur famille, c'était que de la misère. Un champ de blé battu, une moisson inexistante. alors quand t'es arrivée, on a voulu te sauver. mais ce qui te manquait, c'était plus la bouffe, c'était l'amour. besoins pour vivre, tu donnes un corps. le tien. avant, tu le faisais seule car t'avais plus que ça, on t'a proposé de rejoindre un groupe, de faire partie d'un gang. t'aurais pu en vomir, mais l'amour, tu l'avais déjà perdu. tu devais garder la thune. une pièce à vivre; en coloc dans un appart miteux, tu te débrouilles pour pas dormir, le corps frissonnant contre un parquet sale et froid. la main au cœur; tu t'en fous, ou du moins t'essaies. tout ce que tu donnes c'est le corps, ça a jamais été question d'amour, des fois tu te surprends à des élans de tendresse que tu bafouilles. c'est pas ton job. ton avatar; phoebe tonkin. la patriarche; un pré-lien.

ton histoire
what it takes to come alive

livrée à l'âge de sept ans dans un couvent russe + après des années de silence, et de prières, t'organises ta fugue avec Maria, une amie. elle te file des contacts de son frère Dimtri habitant à rosendale mais préfère, elle, rester en Russie pour retrouver ses parents et tenter de renouer des liens + tu n'as jamais tenté de retrouver la tienne, par honte, sûrement + à rosendale, tu rencontres Dimitri, un garçon pas net qui te juge de haut en bas comme un morceau de chair que l'on hésite à vendre ou à dévorer. il t'hébergera pour un temps, avant que tu finisses sur les trottoirs sous ses conseils + il 'a proposé la drogue, et l'alcool, choses auxquelles t'as préféré ne pas toucher. t'étais déjà assez sale, t'essayais de préserver une certaine dignité dans ta descente aux enfers + finalement, Dimitri t'a rapidement dégoté un poste chez les serafim, ta gratitude s'est payée en une nuit + tu imposes une règle d'or à tes clients, pas de baiser sur les lèvres. ce serait un message que tu préserves vainement dans l'espoir qu'un jour il signifie quelque chose. + tu n'as donc jamais eu de relation sérieuse, et amoureuse. jamais de sentiment. ça te rassure, dans le fond. dans ta chute, tu préfères être seule + tu n'as jamais eu de nouvelles de tes parents, seule une lettre de Maria qui t'assurait leur bonne santé. seulement détruits par l'absence d'un être qui était avant tout le leur, toi. + tu t'es réconfortée dans l'idée qu'ils t'avaient abandonné mais ça ne t'a pourtant jamais consolé. tu as toujours l'irrépressible impression de les avoir délaissé dans le blizzard russe + t'es de nature froide, distante du moins. tu fais ce que tu fais, sans vraiment y penser. tu préfères pas. tu te donnes un charme que tu ne te trouves pas. + tu ne te confies à personne, qu'à dimitri parfois. il y a qu'avec lui que tu t'accordes de rire. t'aimes vivre pourtant, boire, danser, chanter, mais ce que tu ressens c'est la honte qui te serre les côtes alors dans ce cas, tu vis. seule. + t'aimes pas t'associer à ces histoires de gang, tu restes dans ton coin, en chantonnant dans tes draps quand ils sont déserts. + au couvent, tu as appris le piano, le seul talent dont tu es fière. si tu pouvais, tu continuerais et le prendrais pour un don. mais tu n'y crois pas. pas assez, alors tu donnes ce que tu sais donner.


ton prénom, ton pseudo.BONJOUR si t'es pas joli, sois au moins poli, bordel. hola   mouaaa, c'est pauline et je suis trop sympa donc tu ne peux que m'aimer    
AGE 17 ans
PRÉSENCE tout les jours, mon joli  toc
COMMENT T'AS CONNU LE FORUM une pub fb pour un scénario
ANECDOTE j'ai rien à dire, m'dame.




Dernière édition par Louve Hopps le Sam 11 Fév - 18:54, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve Hopps
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 14
CREDITS : smoaks
POLAROÏD :
CLAN : serafim

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 5 Fév - 13:43



remember
this place was just a world made up by someone who's affraid to get close

La croûte du pain était rêche, tu la triturais en faisant tomber sur la table de bois quelques miettes. Les volets d'un blanc usé tremblaient au rythme d'un vent déchaîné. Tu t'emmitouflai encore davantage dans ton large pull que tu frictionnais contre tes côtes pour te protéger du froid. Et pourtant, alors que tu frémissais en trempant vainement ton pain dans la soupe flasque, ta mère enrobée dans sa fourrure abîmée te jetait un regard anéanti. Tes grands frères étaient dehors, dans leur veste d'ouvrier d'un bleu pastel. Alors quand ton aînée Isidora, te prit le menton frêle, en essuyant ses larmes. Tu sus que tu étais de trop. Elle se remettait au travail, le nez à peine relevé pour que la lumière éclaire pleinement le tissu sur ses genoux. Tatiana, la gamine qui restait assise par terre à jouer avec des brindilles, en grelottant, celle qu'on regardait passer avec un sourire contrit. L'air de se dire que jamais nous pourrions lui offrir son bonheur. Tu le savais que ton bonheur ne t'attendait pas ici, tu suivrais un chemin sinueux pour nourrir quelques bambins, tu achèterais quelques bûches pour réchauffer ton coin de Russie, mais quand tu essuyais tes joues sèches, et rougies, tu savais que plus personne n'avait la force de t'accueillir. Pas même dans ta propre maison. Alors un soir, quand le repas était le même, quand tu retenais des plaintes et jérémiades pour ne pas énerver ton père, quand Isidora cousait en fredonnant un chant populaire, quand tes frères revenaient le front chaud, et le regard fatigué, quand ta mère servait de la louche d'un argent rouillé la même soupe orangée, quand tu y trempais ton pain en silence, il fut annoncé que tu devais partir. C'était pour ton bien, pour que tu sois heureuse, pour que tu aies un avenir, mais l'impression restait la même, celle d'être rejetée. La sensation de solitude te frappa de plein fouet, mais tu gardais la rancune dans les méandres de ton esprit. Une écharde que tu enfonçais dans la peau pour faire comme si elle n'existait pas. Mais elle était là, incrustée dans ton corps, comme une plaie éternelle. Le lendemain, dans un sac de tissu brun, tu pliais tes quelques vêtements, et les y glissai, en saisissant comme seule distraction une poupée de chiffon qu'Isidora t'avait cousu durant la nuit. Tes frères te tapotèrent l'épaule, frictionnèrent ta chevelure brune, et tes parents d'un naturel taciturne te saisirent dans leur bras en récitant des prières. Grimpant sur ton vélo chancelant, tu roulais jusqu'au couvent obéissant aux dernières volontés de ta famille usée. L'espoir retombait lourdement sur tes épaules fragiles. Tu vacillais, jusqu'à tomber devant l'immense couvent. Lorsque tu relevas le regard timide et bercé de larmes, tu ne pus percevoir que la longue robe noire d'une nonne qui t'observait, stoïque. L'espoir semblait s'être aussitôt envolé.

***

Le couvent baignait dans le silence. Il en était submergé, presque noyé. Les prières muettes s'échangeaient sur les bancs, les prunelles tournées vers le ciel. Seuls un orgue et un piano poussaient les jeunes filles sages à se tourner vers la musique. Un chant mélodieux destiné au Père, précisaient les nonnes. Mais parfois, quand une radio était disponible, l'on s'amusait à reproduire des airs populaires. On se sentait fortes, modernes, vivantes. Ce fut rapidement l'une de tes passions que de t'atteler au piano en chantonnant. Les réprimandes ne t'atteignaient point quand tu songeais à tes doigts glissant sur les touches, tu ne pensais pas au ciel mais au rythme. Seule assise sur sa chaise de paille bancale t'écoutait d'une attention particulière. Les autres passaient dans le flux de quelques rires tus, de brouhaha inexistant, de pas mélangés entre la crainte et le respect, mais elle, elle se tenait droite en observant chacun de tes gestes. Après la leçon de piano que tu lui donnais, muette, elle finit dans un rictus par te chuchoter d'un russe provençal:

« Je m'appelle Maria.
- Tatiana.
- C'était beau. Tu m'apprendras? »

Tu hochais de la tête pour simple réponse avant qu'une nonne vous mène jusqu'à nos chambres avant le couvre-feu. Le visage de la demoiselle restait figé dans tes pensées. Ses grands yeux noisette, sa lèvre légèrement fendue, et ses tâches de rousseur éparpillés jusqu'au haut de ses pommettes. Les années passèrent, et le manque d'amour se comblait par le piano, et Maria. Une amitié sincère, une passion dévouée. Un passe-temps dans le couvent où le temps semblait s'être arrêté. Un coin de paradis dans l'austérité. Les jours passaient, sans que rien ne changea. Toi, et Maria pour toujours, installées devant le piano dans une harmonie parfaite, sans qu'un ordre ne sache briser cette priorité. Une raison de vivre dans ce tombeau.

***
« Ce soir, je pars.
- Que-quoi? C'est impossible, tu le sais bien.
- Mon frère m'aidera. Viens, t'en rêves pas de sortir, toi? Tu veux devenir nonne, ici? Pourquoi? Un bout de pain, la fierté de tes parents?
- Je, je n'ai pas dit ça. Ce n'est juste pas raisonnable et...
- Tu crois qu'on t'attend, ici? La vie, elle est dehors. Tatiana, prépare tes affaires, d'accord? »

Et ce soir là, ton sac était prêt. Les questions s'enchaînaient dans ta tête, mais aucune ne trouvait de réponse, s'évaporant dans ta réflexion. Les arguments étaient de taille, rien ne te retenait ici désormais. Ta vie ne pouvait se résumer au silence d'un monastère. Alors, vous vous échappiez laissant derrière vous l'écho de vos pas, et une misère qui finira malgré tout par te rattraper. La pluie s'abattit comme une punition dès lors que vous franchissiez les portes du couvent. Mais, liant tes doigts aux siens, tu la laissais te guider jusque chez son frère, Dimitri. Un grand brun, qui vous attendait, valise sagement posée contre l'un des murs du salon. Personne ne t'attendait plus en Russie. Ton avenir ne se trouvait point à St-Petersbourg, où il aurait été résumé à la vie de couturière, ou d'obéissante nonne. Vous étiez parties, il était déjà trop tard. Maria t'offrit un premier et dernier baiser en gage d'adieu. Une conclusion de ces années passées dans le silence, tu lui promis de vivre tandis qu'elle rejoindrait ses parents. Aux tiens, tu n'aurais été qu'une enclume alors tu levas les voiles.

***

Rosendale était bruyant. Une vie trépidante s'en dégageait. Dimitri qui n'était revenu en Russie que pour t'accompagnait te tendait le double de ses clés. Un cadeau qui lui valait ton silence. Et s'il t'encourageait à trouver une voie professionnelle sérieuse, il savait. Il savait à tes hanches fébriles, à ton regard persécutant, et tes lèvres maquillées, que tu ne trouverais le pain qu'en offrant un corps pourtant insoumis. Il fut le premier à te proposer marché, et pour ce que tu lui devais, tu ne pouvais qu'accepter. Une année passa à faire durer ce petit jeu. Un couple dont tu étais victime. Tes rêves de vie parfaite, de bonheur, et d'idylle s'estompaient au rythme de son bassin. Dans sa couette, tu dormais sans dire mot. Tu te servais un verre d'eau, en t'enrobant dans l'un de ses peignoirs de soie. Puis, il fut part de te présenter à des amis. Des connaissances vagues desquelles tu ne pouvais que te méfier. T'affirmant sur des hauts talons pour remplir un loyer, et quitter Dimitri qui se plaignait d'être étouffé par ton train de vie, tu déboulais sur les trottoirs, éclairée par les réverbères muets.

Les serafim, le nom te revenait durant la nuit. Une idée de Dimitri. Un gang, chose à laquelle tu t'étais promise de ne pas participer. Mais t'étais dans le trafic, chérie. Fallait pas leur faire de l'ombre à ceux-là, ils pourraient mal le prendre d'avoir de la concurrence aussi misérable que la tienne. C'est dangereux de ne pas les écouter, poupée. Les mots de Dimitri te hantaient, comme si accepter scellerait un marché avec le diable. La perversion t'habitait déjà. Les démons d'une sensualité dangereuse te dévoraient les veines. Tu acceptas. Sans expliquer, car l'explication te souillait.

Un regard de haut en bas. Un jugement porté. Arrogant, prétentieux, haïssable. Tu rétorquais par un sourire impertinent. Mais quand ce fut lui qui vint, tu souriais inconsciemment. Peut-être parce qu'il était différent. Que tu n'étais pas sa pute. Qu'il te regardait comme on regardait une femme. Alors tu en profites toujours pour avoir son attention, car son attention est la plus belle. Qu'elle ne sera jamais la plus pure, mais qu'elle restera pour toujours la plus belle. Tu joues avec le feu, les flammes de ses yeux. Tu donnes l'argent, mais à lui, tu lui donnes bien plus. Tu lui donnes ta sensualité. Celle que tu donnes à tout ces hommes, avec lui, elle est plus belle. Sois sa louve.



Dernière édition par Louve Hopps le Dim 12 Fév - 13:11, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Ocean
le diable au corps
avatar

SES MESSAGES : 346
CREDITS : BB PAU, ANOBRAIN, FAUST.
LEGUME PREF : laisse-moi tirer une latte sur ce morceau de salade.
POLAROÏD :
LES THUNES : elle vend son corps pour un peu d'oseille.
CLAN : les serafim, même si elle dénoue sa langue aux monroe's.
LES LOVES : coeur en alerte, personne ne lui fera la peau. pas si elle fuit avant.

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 5 Fév - 13:46

Bienvenue sur le forum
bon courage pour ta fiche ma belle heart heart heart

_________________
“Quelle idée d' aimer une femme a l'humeur vengeresse ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve Hopps
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 14
CREDITS : smoaks
POLAROÏD :
CLAN : serafim

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 5 Fév - 13:57

Merci beaucoup   alerte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inaya Nkomo
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 56
CREDITS : ante mortem (vava)
POLAROÏD :
LES THUNES : garde la gosse d'eve.
CLAN : pas l'temps pour un clan.
LES LOVES : célibataire, trop choquée pour aimer.

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 5 Fév - 13:58

bienvenue, amuse-toi bien

_________________
flawless.

Stuck in the simulation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ash Mavis
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 110
CREDITS : MES MAINS. (AV) EXORDIUM. (SIGN)
LEGUME PREF : LES RAVIOLIS.
POLAROÏD :
LES THUNES : EN DESSOUS DU SEUIL DE PAUVRETÉ. MAIS RIEN A BRANLER. PARCE QUE C'EST LUI QUI PAIE.
CLAN : CELUI DE SON FRANGIN.
LES LOVES : LE CŒUR QUI BAT TROP VITE, QUAND LES MAINS DE SON FRÈRE S'APPROCHENT DE TROP PRES. POUR FRAPPER OU CARESSER. EMBRASER.

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 5 Fév - 14:43

oh, t'es trop jolie
phoebe :heart:
bienvenue sur le forum kuku

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svea Calvo
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 49
CREDITS : balaclava (ava), self (sign)
LEGUME PREF : chocolat
POLAROÏD : insoumise
LES THUNES : pétée de thune, même si c'est pas vraiment la sienne
CLAN : incestes, ces petits merdeux, mais qu'elle aime quand même
LES LOVES : coeur de glace

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 5 Fév - 14:53

phoebe
bienvenue ici beauté, bonne chance pour ta fiche

_________________

would you bleed for me ?
lick it off my lips like you needed me? would you sit me on a couch? with your fingers in my mouth? you look so cool when you're reading me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonina Serafim
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 56
CREDITS : (av: endlesslove)
LEGUME PREF : la banane d'octavio. (ou, le radis, si tu préfères)
POLAROÏD :
LES THUNES : femme à mômes, peintre, conseillère de prostiputes.
CLAN : serafim.
LES LOVES : la bague au doigt, la corde au cou. tu aspires à d'autres courbes sans jamais y parvenir.

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 5 Fév - 15:19

tonkin, cette déesse, la femme de ma vie
j'exige un lien
bienvenue parmi nous :heart:

_________________
A little unsteady.
If you love me, don't let go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atlas Noor
☆ CHAMBRE OCÉAN
avatar

SES MESSAGES : 315
CREDITS : NEPT237/SOEURS D'ARMES/BENSOCLS
LEGUME PREF : LES CHOUX
POLAROÏD : j'aurais aimé être un enfant
LES THUNES : CA TE REGARDE PAS
CLAN : LES INCESTES // NIGHTS OWLS
LES LOVES : NOUR

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 5 Fév - 15:22

tu vas ravir plein de gens
kelynn, notre cierge a fonctionné !!
bienvenue !!!

_________________

CITY OF STARS
solaires ☽ le baron perché se serait réfugié dans son arbre, alexandre le Bienheureux dans son lit. (thomas vinau)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcel Quignard
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 46
CREDITS : ouloubidu.
LEGUME PREF : je suis allergique dsl
POLAROÏD : C QUOI CA ????
LES THUNES : salut je suis barman
CLAN : j'ai pas de clan
LES LOVES : je suis seul je me suis inscrit sur tinder

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 5 Fév - 17:36

coucou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 5 Fév - 18:00

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Simo Zhivko
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 93
CREDITS : mélopée
CLAN : SERAFIM

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 5 Fév - 18:26

ok, c'est donc le moment pour moi de laisser parler ma surexcitation
alerte boT heart kucf siffle bebe alerte boT heart

merci 45757257784658 fois de tenter

et puis ce titre beu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve Hopps
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 14
CREDITS : smoaks
POLAROÏD :
CLAN : serafim

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 5 Fév - 18:36

Merci vous tous, vous êtres trop mignons

Phoebe est une déesse, t'façon. kucf Je suis carrément partante pour plein de lieeeeeeeeeeeeeeeeeeeens! :D :hrt:

Coucou Marcel. 8)

Laisse parler ta surexcitation, chéri fa brah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel
c'est quoi ton 06 ?
avatar

SES MESSAGES : 57
CREDITS : ROSENDALE
POLAROÏD :

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Ven 10 Fév - 11:55

alors, comme ça tu nous as oublié ? t'es pas à ton aise sur them et t'oses pas le dire ? :fumer: tu sais que tu peux nous mp, on est gentil et on t'aidera avec plaisir :hrt:
m'enfin, je suis sûr que c'est une erreur, alors n'hésite pas à demander un délai pour qu'on te supprime pas par erreur, on serait triste de te dire aurevoir :potté:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve Hopps
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 14
CREDITS : smoaks
POLAROÏD :
CLAN : serafim

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Ven 10 Fév - 18:19

Je finis cette fiche ce soir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simo Zhivko
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 93
CREDITS : mélopée
CLAN : SERAFIM

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 12 Fév - 21:09

heart heart heart heart heart
c'est trop bien, j'adore
VALIDEZ LA
VITE
kucf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Père Judas
viens à la confesse ma jolie
avatar

SES MESSAGES : 35
CREDITS : Shiya
LEGUME PREF : CITROUILLOUILLOU
POLAROÏD :
LES THUNES : merci aux serafim, mon compte en banque se porte bien.
CLAN : j'me suis offert à dieu.
LES LOVES : on en discutera au confessionnal..

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 12 Fév - 22:00

dieu te bénit
l'amour du ciel tombe sur toi

(je valide avec grand plaisir, il nous faudra un lien avec blue !! bon jeu par contre, il y a pas le groupe alors je te mets dans pilule, c'est le mien je crois ! si tu veux changer fais-moi signe) moi c'est juju, je suis le papa judas, homme de bien qui souhaite écouter tes péchés et aussi te convertir dans la folie de them, donc, simplement, tu as été validé(e) et MON DIEU JE NE M'Y ATTENDAIS PAS, JE SUIS SI HEUREUX DE TE VOIR PARMI NOUS !!! UIDYTYFYGUHIGUFY pardon, je perds mon sang froid. heuu, alors, d'après ce que j'ai entendu dire, les demandes de lien se font par mp, et il faudrait que tu crées ton répertoire parce que moi, je veux surveiller toutes tes activités autrement, je sais que tu meurs d'envie d'avoir un voisin à côté de toi à la messe, donc, il faudra que tu le fasses toi même, et c'est par là ! ah, oui, je sais que tu sais, voici notre petit lieu de repos, notre salle de détente, si tu veux, c'est dans cette direction j'espère t'y voir souvent, moi, j'suis ok pour regarder des films et manger du pop corn. pardon, pardon, j'oublie que je suis père, ma fille, mon fils, je suis encore en formation.heu, alors oui on sait que tu travailles aussi, que ce soit légale ou non, alors oublie pas de le déclarer. et pour qu'on apprenne à te connaître, soit sûre d'avoir rempli entièrement ton profil, comme ça on pourra plus facilement te demander des liens qui se font par mp. puis n'hésites pas à aller rendre visiter au flood, il est tout beau tout nouveau juste pour toi ! bon, allez, la bise, j'dois aller réviser pour mon examen des prêtres.

_________________
viens me dire bonjour au confessionnal beauté,
je t'attends avec du thé et des p'tits biscuits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve Hopps
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 14
CREDITS : smoaks
POLAROÏD :
CLAN : serafim

MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   Dim 12 Fév - 23:09

merci simo fuck
il nous faudra un lien ouais toc brah merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.   

Revenir en haut Aller en bas
 
il est grand temps de rallumer les étoiles. louve.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 14 Juin le vesinet
» Il est grand temps...
» il est grand temps que je vous parle de mon arrivée ds le 45
» Quant arrive le printemps, sortir la huit il est grand temps !
» qui est le plus bel athléte de tous les temps.......?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T H E M :: traces de vie :: corporels :: dédale humain-
Sauter vers: