AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bienvenue sur THEM
Dédale ayant une forte communauté latino, asiatique et afro-américaine, n'hésitez pas à varier vos choix d'avatars !

Partagez | 
 

 dancing with the devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Octavio Serafim
foule sentimentale
avatar

SES MESSAGES : 294
CREDITS : mischief insane pour l'avatar, hya pour les icons, solosand signature
LEGUME PREF : moules frites.
POLAROÏD :
LES THUNES : serafim, chauffeur de taxis, amant des poupées.
CLAN : serafim, proxénétisme et autres magouilles.
LES LOVES : marié à une grenade.

MessageSujet: dancing with the devil   Jeu 9 Fév - 17:44




“Like fire beneath the ice An inevitable demise Standing on the edge jumping into hurt.”
19h croisement flaunt et churchill

Pas besoin de plus précisons, ni même d'explications, Octavio avait envoyé le sms comme ça au matin, sachant très bien qu'Elisha ne se risquerait pas à se pointer en retard, ou même pire, pas du tout. Il considérait l'avoir bien élevé, c'est comme ça qu'il en parle. Ses putes sont bien élevées, bien dressées, comme des chiots qu'il aurait sauvé du four de la spa et qu'il aurait eu la bonté d'adopter. Octavio le sauveur, c'est souvent comme ça qu'il se présente, qu'il essaye de se faire voir. Un beau sourire, du baratin.. un autre mac t'aurais déjà explosé le crâne.. Pas besoin de gros bras, juste de savoir bien parler, manipuler surtout.
Et il y arrive très bien.
Puis c'est si facile avec Elisha..
Il sait que son protéger passera la journée à se poser des questions, à angoisser, à se tenir à carreau.. rien que d'y penser, Octavio en rigole. Comme un besoin de se sentir puissant. C'est ça le proxénétisme, un problème d'égo, un besoin d'être reconnu par les plus faibles à cause des problèmes qu'on a avec le paternel.
Octavio est arrivé au lieu donné avec une vingtaine de minute d'avance, son taxi (mal)garé au croisement, le voyant rouge signalant qu'il est occupé, et les lettres "SERA&CO" en gros à l'arrière. Quoi de mieux qu'une société de taxis comme couverture ? Qui se méfie des taxis ? Personne. Ils vont où ils veulent et personne ne leur demande des comptes. Puis c'est pas dans un Dédale en crise que les ubers vont venir faire de la concurrence.
La rue déjà plongée dans le noir n'est éclairée que par quelques lampadaires dysfonctionnels. Octavio sait très bien où regarder, il sait tout d'Elisha : où il vit, où il va, qui il voit.. au moindre problème étrange, au moindre doute, il fera tout pour trouver la vérité. Sa poupée ne peut pas mentir, pas de vie privée, aucune intimité. Tout ça Sha les lui a cédé quand il est monté à l'arrière plusieurs mois auparavant.
Elisha n'a plus aucune contrôle sur sa vie, elle ne lui appartient plus.
Octavio a un flingue dans sa poche, et il pourra l'appuyer contre sa tempe à tout moment, même là, il n'aurait rien à dire.

_________________

“avec l'alcool tu t'envoles quand t'es faible et les vautours le savent.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisha Mendel
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 20
CREDITS : thanatos (avatar); soha, faust et solsken (icons)
POLAROÏD :
LES THUNES : lol.
CLAN : serafim.
LES LOVES : bien public.

MessageSujet: Re: dancing with the devil   Jeu 9 Fév - 22:47

t'as vu scintiller l'écran pété de ton iphone volé.
c'est lui. qui d'autre ?
tu t'en sers pas. un client l'avait oublié et ton anniversaire venait de passer.
puis t'as lu le message. un rendez-vous, un ordre.
aucune émotion, aucune précision.
il te plonge dans le noir total à défaut d'illuminer ta journée.
ça y est. tu le sentais, c'est le moment. ta fin.
c'est ça. quoi d'autre ?
t'as fait le cent pas dans ton 9 mètres carré. t'as marché à te faire rougir les pieds. t'aimerais juste savoir à quoi t'attendre. t'aimerais te préparer à ce que tu vas entendre. tu sais qu'il va te virer, d'une manière ou d'une autre.
il va te rendre tes papiers ?
il va te buter ?
tes papiers, te rendront pas ta liberté. tes papiers t'aideront pas à oublier.
la vraie solution ce serait de te buter. finie la honte, finie la vie ou plutôt la survie. non. finie la sous-vie. t'as pas plus peur de mourir, plus depuis que t'es monté dans ce foutu taxi.
d'ailleurs est-ce que t'es en vie ? la vie, tu l'envies.
t'espères vraiment qu'il va te buter. l'alternative, tu pourrais pas la supporter. t'en veux plus de la réalité. tu retourneras jamais dans le passé, il t'en a privé. alors il a plus qu'à te prendre ton avenir.
t'écrases ta clope sur le bitume. oui, maintenant tu fumes. à quoi bon se préserver ?
t'as déjà le cancer de la vie.
tu le regardes de loin, assis dans son taxi. le diable s'habille en gentil.
tu le rejoins. le pire, c'est que tu le détestes pas. tu le haïras jamais plus que tu te haïs toi.
il t'a tout pris. tu serais plus rien sans lui et t'arrives même pas à le détester pour ça.
tu montes côté passager puis t'attends en silence. un silence de mort.
s'il te tue pas, tu le feras, t'essayeras. mieux. tu l'emporteras avec toi.


Spoiler:
 

_________________

pleasure
I want to feel pleasure as much as I feel pain, I want to feel pain as if it was a leisure. If you wanna feel the strain, I keep as a treasure. Rain, let the rain rain, let the rain. ☁ ☔
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavio Serafim
foule sentimentale
avatar

SES MESSAGES : 294
CREDITS : mischief insane pour l'avatar, hya pour les icons, solosand signature
LEGUME PREF : moules frites.
POLAROÏD :
LES THUNES : serafim, chauffeur de taxis, amant des poupées.
CLAN : serafim, proxénétisme et autres magouilles.
LES LOVES : marié à une grenade.

MessageSujet: Re: dancing with the devil   Lun 13 Fév - 20:10




“Like fire beneath the ice An inevitable demise Standing on the edge jumping into hurt.” Octavio, il arrive même plus à se souvenir d'Elisha avant. Il ne se souvient plus de son sourire heureux d'être enfin arrivé à Dédale. Il devait sûrement avoir des étoiles dans les yeux aussi, mais elles se sont éteintes il y a longtemps, comme tout le reste, comme tout ce qui faisait de lui un être humain avec sa propre singularité et ses propres rêves. Il ressemble à tous les autres maintenant, une maigreur presque effrayante quand on l'observe de loin, puis de près, il a le même regard qui hurle "achève moi" quand on s'y attarde. Puis les mêmes marques sur le corps, les lèvres gercés, les gestes mécaniques.. Il ne s’assoit pas à l'arrière et Octavio ne dit rien, il n'a plus rien à faire là-bas de toute façon, et il sait très bien où est sa place.
Octavio le fixe quelques instants en silence, comme pour essayer de se rappeler ce qui le différencie des autres putains. Il a envie de dire rien, que ce n'est qu'un corps parmi tant d'autres, ce qui est vrai, même si une voix étouffée lui hurle d'ouvrir un peu plus les yeux, de le regarder, de le regarder vraiment..
Machinalement, sa main vient de poser sur le haut de la cuisse de son protégé qu'il caresse avec un demi-sourire avant de lui ébouriffer les cheveux, comme à un gamin.  
Elisha n'en est pourtant plus un et s'est entièrement de sa faute.
«Souris un peu, je vais pas te manger.. »
Toujours le même genre de blague, toujours le même genre de rire gras.
A croire que rien ne l'ennuie, rien ne le fatigue.
Pourtant il suffirait de regarder un peu plus Sha pour se rendre compte de tout ça.
«Tu travailles pas, ce soir tu restes avec moi, je dois te montrer quelque chose. » Il met le contact et son taxi démarre, mais son visage impassible ne laisse rien sous-entendre. C'est le but, ce sont ce contrôle et ce pouvoir qui l'amusent.
Qu'est-ce qu'il va lui faire ?
Les possibilités sont infinies. Elisha n'est qu'un bout de viande que l'on occupe à sa guise.
Aucune limite.
Il ne dira rien de tout le trajet, s'amusant de l’atmosphère lourde qui rempli l'habitacle, se permettant même à plusieurs reprises d'ajuster son arme à sa ceinture.
Ca l'amuse, vraiment, un vrai gamin avec son nouveau jouet.
Puis le taxi s'arrête, sur le portail en face, on peut lire "cimetière de rosedale" écrit en grand.
Le contact coupé, il n'y a que les lampadaires au loin qui envoient un peu de lumière.
Ca le fait sourire encore plus.
«Descends. »

Spoiler:
 

_________________

“avec l'alcool tu t'envoles quand t'es faible et les vautours le savent.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisha Mendel
immeuble ambulant
avatar

SES MESSAGES : 20
CREDITS : thanatos (avatar); soha, faust et solsken (icons)
POLAROÏD :
LES THUNES : lol.
CLAN : serafim.
LES LOVES : bien public.

MessageSujet: Re: dancing with the devil   Mer 1 Mar - 0:08

le temps qui s'écoule, le silence assourdissant.
t'as le regard aussi vide que l'estomac, aussi vide que l'âme. tu regardes droit devant toi. lui il te regarde toi. t'aimes pas ça, non, avant t'aimais pas mais maintenant c'est autre chose. une autre forme de haine, une autre forme de gêne.
tu te demande ce qu'il peut bien avoir dans le crâne.
à quoi pense le diable ?
soudainement sa main sur ta cuisse, tu sursautes. le geste se transforme en caresse et la caresse s'étend jusqu'à ta tignasse qu'il ébouriffe dans un geste presque paternel. tu frissonnes.
souris un peu, je vais pas te manger..
tu retiens un rire. c'est pas comme s'il restait encore une parcelle de toi qu'il ait pas déjà dévoré.
tu travailles pas, ce soir tu restes avec moi, je dois te montrer quelque chose.
les battements reprennent, comme si tu reprenais vie l'espace d'un instant, juste ce qu'il faut d’existence pour ressentir la peur.
d'accord. voilà tout c'que tu lui sors, parce que toi t'as déjà accepté ton sort.
la bagnole démarre et tu te laisses gentiment conduire jusqu'à l’abattoir. t'as presque envie de sourire, genre, vraiment. ta délivrance, la paix, elle aura peut-être lieue dans quelques instants.
descends. l'ordre te fait redescendre sur terre ou plutôt enfer, comme s'il y avait quelconque différence. ton regard se reporte à travers le par-brise pour lire en grand l'inscription "cimetière de rosedale".
t'es sans voix.
tu descends.
tu regard se pose enfin sur lui. tu fais le maximum pour rester indéchiffrable, même si t'es pas sûr que ça serve à grand-chose avec le diable.
tanpis.
le cimetière. tu te permets d'afficher un léger sourire en coin. dans deux secondes tu riras beaucoup moins, mais là t'arrives à oser. puis c'est surtout c'te situation, c'te fatalité.
j'suis prêt.
t'es sûr que ça le fait bander.


Spoiler:
 

_________________

pleasure
I want to feel pleasure as much as I feel pain, I want to feel pain as if it was a leisure. If you wanna feel the strain, I keep as a treasure. Rain, let the rain rain, let the rain. ☁ ☔
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: dancing with the devil   

Revenir en haut Aller en bas
 
dancing with the devil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» collecteur devil
» mail a la société Devil
» [VENDU] Pot Devil Magnum 650 V-Strom jusqu'a Modéle 2006.
» "CR tutoriel "je coupe mon pot "devil" !!!!
» Sortie Echappement DEVIL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T H E M :: rosedale park district :: flaunt avenue-
Sauter vers: